Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

« Du foutage de gueule et du mépris » : L’allocution d’Emmanuel Macron ne passe pas

Publié par Fanny Jacob le 22 Mar 2023 à 16:39
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Ce mercredi 22 mars 2023 sur TF1 et France 2, Emmanuel Macron a donné une interview pour expliquer ses motivations quant à la réforme des retraites. Déjà que cette allocution avait beaucoup énervé les internautes à cause de l’horaire de diffusion, le contenu de son discours n’a pas suffi à apaiser les tensions.

La suite après cette publicité

Suite à sa prise de parole, les oppositions et syndicats dénoncent un certain mépris de la part du président pour les travailleurs.

À lire aussi : « La foule n’a pas de légitimité » : Emmanuel Macron fait une déclaration choc

« Chaque mot de Macron est un nouveau mensonge »

La suite après cette publicité

Une prise de parole qui intervenait après le passage en force de la réforme des retraites avec le 49.3. Il y avait matière à parier qu’elle ne passerait pas du tout. Et c’est le cas. Ce mercredi 22 mars, juste après son allocution, Emmanuel Macron a reçu de nombreuses critiques de la part de représentants des oppositions politiques, mais aussi de syndicats.

La réforme sera mise en vigueur dès ce 1er septembre 2023, d’après le chef de l’État. Une décision qui, là non plus, ne plait pas.

D’autant que le président a également confirmé sa confiance en sa Première Ministre, Elisabeth Borne. Cela non plus n’a pas fait l’unanimité, alors que de nombreux opposants appellent à sa démission. Emmanuel Macron a déclaré que « cette réforme est nécessaire » et qu’il n’y a « pas 36 solutions si on veut que le régime soit équilibré, il ne l’est plus. Plus on va attendre, plus il va se dégrader » . Une déclaration qui a fait exploser les opposants à la réforme.

La suite après cette publicité
emmanuel macron (1)

« Laisser Macron dérouler son bla-bla autosatisfait en ne parlant pas du 49.3 et de la révolte populaire qu’il a suscitée, c’est indigent. Nul » , a notamment tweeté la députée Insoumise Raquel Garrido.

Mathilde Panot a aussi réagi en qualifiant Emmanuel Macron d’être « hors-sol, arrogant, menteur, irresponsable » . « Raté total pour Emmanuel Macron qui assume de mettre de l’huile sur le feu » , a jouté Sophie Taillé-Polian.

« Chaque mot est un nouveau mensonge, un nouveau crachat au visage de millions de citoyennes et citoyens. Monarque seul dans sa tour d’ivoire, il s’enferme dans le déni et le mépris. Le peuple va se charger de le ramener à la réalité » , dénonce de son côté le député insoumis de Seine-Saint-Denis, Bastien Lachaud.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

 

À lire aussi : « C’est une erreur » : François Hollande s’en prend à Emmanuel Macron

La suite après cette publicité

Les syndicats réagissent à sa prise de parole

Du côté des syndicats, Laurent Berger a pris la parole. « Déni et mensonge ! La CFDT a un projet de réforme des retraites. Macron 2019 l’avait compris, il avait repris notre ambition d’un système universelle. Macron 2023 refait l’histoire et ment sur la CFDT pour masquer son incapacité à trouver une majorité pour voter sa réforme injuste » , peut-on lire sur Twitter.

La suite après cette publicité

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, a d’ailleurs qualifié cette prise de parole comme « lunaire » . D’après lui, les propos d’Emmanuel Macron sont « du foutage de gueule et du mépris pour les millions de personnes qui manifestent. C’est lunaire cette interview. C’est : tout va bien, je fais tout bien, il ne se passe rien dans la rue. Il n’y a aucune réponse » , a-t-il écrit.

A lire aussi : Prise de parole d’Emmanuel Macron : il répond à la polémique sur l’horaire