Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Attaque du Hamas : Un chroniqueur de TPMP menacé de mort

Publié par Fanny Jacob le 12 Oct 2023 à 16:21
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

De nombreuses personnes affichent en ce moment leur soutien aux Israéliens, attaqués par le Hamas. C’était le cas de Jean Messiha, même si on lui a refusé l’entrée du lieu d’hommage.

La suite après cette publicité

Mais c’était aussi le cas du chroniqueur de Touche pas à mon poste Sasha Elbaz. D’ailleurs, ce dernier a reçu de nombreuses menaces de mort après avoir pris position dans ce conflit.

A lire aussi : « Tu me gaves » : ambiance tendue entre Yann Moix et Yanis Marshall sur le plateau de TPMP

Le chroniqueur de TPMP Sasha Elbaz donne son soutien à l’Israël

La suite après cette publicité

Depuis plusieurs jours, le Hamas (organisation palestinienne extrémiste) lance des attaques en Israël. De nombreuses personnes ont perdu la vie dans les deux camps et des otages sont actuellement entre les mains des terroristes.

La suite après cette vidéo

Une attaque de la part du Hamas contre l’Israël que condamne fortement Emmanuel Macron, d’autant que plusieurs Français y ont perdu la vie.

Face à ce conflit, de nombreuses célébrités en France prennent position sur les réseaux. C’est le cas par exemple de l’influenceuse musulmane Maeva Ghennam qui s’est exprimé sur le sujet.

La suite après cette publicité

Et, parmi les stars qui se sont exprimées sur le conflit en cours, il y a le chroniqueur de TPMP Sasha Elbaz. Sauf que, depuis qu’il a affiché son soutien à l’Israël, ce dernier est en proie aux menaces de mort.

Invité dans le Morandini Live sur Cnews, il a notamment déclaré avoir reçu des centaines de menaces sur la toile. Il explique à nos confrères :

« Lundi soir, j’étais présent à la marche à Paris en soutien aux victimes des attentats qui ont eu lieu en Israël samedi dernier » , a-t-il d’abord déclaré.

La suite après cette publicité
tpmp Sasha Elbaz hamas (1)

A lire aussi : « Mon amie a été tuée devant mes yeux » : le témoignage glaçant d’un survivant de l’attaque contre la rave-party en Israël

Des centaines de menaces de mort sur les réseaux sociaux

La suite après cette publicité

« Quelques minutes après, j’ai posté sur Instagram une photo de la Tour Eiffel aux couleurs du drapeau israélien. J’ai reçu des milliers de messages de soutien » , dit-il.

« Malheureusement, j’ai reçu des centaines de menaces de mort. Ce sont des messages antisémites, antijuifs : ‘vive Hitler’, ‘mort aux juifs’, ‘on va égorger tous les juifs de la télévision française » , a-t-il confié.

« J’ai décidé d’afficher sur les réseaux sociaux le pseudo de tous ceux qui m’ont menacé de mort » , a assuré le chroniqueur de Touche pas à mon poste.

La suite après cette publicité

« Ce matin, dans ma boite mail, j’ai découvert qu’Instagram avait décidé de ne pas bannir ces comptes sous prétexte qu’il n’y avait pas assez d’éléments montrant les messages malveillants. Que faut-il aux réseaux sociaux ? » , a déclaré Sasha Elbaz.

« Je suis peiné en tant qu’humain. Avant d’être juif, je suis humain. Je suis d’abord touché par tous ces gens qui meurent. Comme je suis touché par tous les Palestiniens qui n’ont rien demandé et qui sont en train de mourir actuellement » , a assuré Sasha Elbaz.

« Étant de confession juive, je suis touché parce qu’il y a beaucoup de juifs qui sont morts. Parce que malheureusement le conflit est en train de s’importer en France avec des centaines d’actes antisémites » , explique-t-il.

La suite après cette publicité

« J’ai peur surtout que d’un conflit géopolitique, on en arrive à des scènes d’horreur un peu partout. J’ai peur pour tout le monde » , a conclu Sasha Elbaz.

A lire aussi : Attaque du Hamas : Un enfant français enlevé chez lui par les terroristes

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.