Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Vaccin : Faudra-t-il bientôt une quatrième dose ?

Publié par Romane TARDY le 12 Nov 2021 à 11:07
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors qu’Emmanuel Macron vient de conditionner le pass sanitaire des plus de 65 ans à l’injection d’une troisième dose, une question se pose : faudra-t-il dans quelques mois recevoir une quatrième dose ? Le débat ne fait que commencer.

vaccination

>>> A lire aussi : 3ème dose de vaccin obligatoire bientôt pour tous ? Olivier Véran répond

Une troisième dose efficace

Après le 15 décembre, les plus de 65 ans n’ayant pas reçu leur troisième dose de vaccin se verront retirer leur pass sanitaire. Avec la baisse de l’immunité avec le temps et la remontée des cas en France, le gouvernement veut pousser davantage à la vaccination. Toutefois, les Français sont inquiets. A ce rythme, combien de doses devront-ils recevoir ? Faut-il déjà prévoir une quatrième injection en 2022 ?

La troisième dose a été décidée car elle pourrait entraîner une meilleure protection qu’après la deuxième injection. Elle pourrait être efficace plus longtemps. Ces résultats restent toutefois à confirmer en pratique. En effet, pour d’autres vaccins, on a déjà observé un effet cumulatif de la protection, ce qui avec le temps espace de plus en plus les différentes injections.

Une quatrième injection en 2022 ?

Malheureusement, il est difficile de croire que la troisième dose, déjà reçue pour certains, protégera indéfiniment. « L’immunité due aux coronavirus est toujours transitoire » , a confié le Pr Frédéric Adnet, chef des urgences de l’hôpital Avicenne à LCI. On peut alors imaginer qu’une quatrième dose sera proposée en 2022 si l’épidémie perdure. « C’est le scénario le plus probable » , selon le spécialiste. Ainsi, on pourrait à terme bénéficier d’un rappel régulier du vaccin contre le Covid-19 comme c’est déjà le cas pour la grippe.

Cette quatrième dose peut déjà être administrée à certaines personnes. En effet, le ministère de la Santé avait indiqué fin octobre que celle-ci est envisageable pour les personnes « sévèrement immunodéprimées » ayant déjà reçu trois doses sur avis médical. Ce sont des personnes à très haut risque et qui peuvent donc développer des formes très graves.

>>> A lire aussi : Vaccins : Cette mauvaise nouvelle qui pourrait relancer dangereusement l’épidémie

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0