Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Actualité

Emmanuel Macron en déplacement : cette décision qui a fait grandement polémique

Publié par Romane TARDY le 27 Avr 2023 à 10:19
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Emmanuel Macron, plus impopulaire que jamais, n’hésite pourtant pas à multiplier les déplacements. Ce jeudi, le président se rend au Château de Joux. Toutefois, cette visite fait grandement polémique suite à une décision du préfet.

Publicité

À lire aussi : Emmanuel Macron : ce salaire exorbitant qu’il a perçu avant de devenir président

Emmanuel Macron en visite au Château de Joux

Emmanuel Macron, qui semble s’éloigner de sa Première ministre, a décidé de se rendre au Château de Joux ce jeudi. Ce château fort surplombant la vallée se situe à Cluse-et-Mijoux dans le département du Doubs.

Publicité

Le président est attendu vers 12h sur le site. Sur place, celui qui envisage déjà de nouveaux grands changements devrait déposer une gerbe devant le buste de Toussaint Louverture, figure de la lutte contre l’esclavagisme, emprisonné au Château de Joux, ancienne prison d’État.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Emmanuel Macron en visite au Château de Joux

Ensuite, Emmanuel Macron devrait prononcer un discours pour les 175 ans de l’abolition de l’esclavage en France. Le président sera accompagné de Jean-François Carenco, ministre délégué chargé des Outre-mer. Aucune rencontre avec les citoyens n’a été annoncée, la visite se voudrait donc express.

Publicité

Néanmoins, ce n’est pas le programme de la visite qui a posé problème, mais plutôt les règles imposées autour.

À lire aussi : Emmanuel Macron : Cette attaque contre Marine Le Pen qui ne passe pas

Une interdiction de rassemblements qui fait débat

Publicité

En effet, le préfet a déposé un arrêté mardi visant à interdire les rassemblements dans la commune. Il voulait empêcher « toute manifestation de type rassemblement festif à caractère musical » , faisant ainsi référence aux casseroles. Un périmètre de sécurité est également prévu autour du château, déjà difficile d’accès.

Cet arrêté a été vivement critiqué, car il a été perçu comme une entrave à la démocratie. Certains ont dénoncé « une censure, jamais imposée sur le sol français » . Trois recours en référé ont alors été déposés devant le tribunal. 

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Le préfet a finalement fait marche arrière ce jeudi matin. Selon France Info, les services de Préfecture ont expliqué qu’un changement de programme serait à l’origine de l’annulation de l’arrêté. Ainsi, plus aucune séquence avec le président ne serait prévue en extérieur sur la terrasse à cause de la météo et la cérémonie ne pourrait donc pas être perturbée dans le Fort.

Publicité

Les manifestants sont donc bien décidés à se faire entendre. La CGT a appelé à accueillir le président avec « un concert de casseroles » au rond-point Malraux à Pontarlier. Un deuxième point de ralliement a été proposé en fin de journée, place d’Arçon, pour lancer un défilé jusqu’à la gare avec des « modes de déplacement doux » .

À lire aussi : Emmanuel Macron au plus mal : il annonce la disparition d’un ancien ministre

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.