Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Une femme retrouvée enchaînée à un mur : les images font polémique

Publié par Camille Lepeintre le 03 Fév 2022 à 8:23
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Prise le 26 janvier dernier, la vidéo d’une femme enchaînée à un mur dans une cabane, en Chine, a été publiée le lendemain sur internet. La séquence devenue virale, où l’on peut voir la victime, visiblement atteinte de schizophrénie, a déclenché une vive polémique sur la manière dont sont traitées les personnes atteintes de maladies mentales dans le pays…

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : « J’ai basculé dans l’horreur » : Elle retrouve une valise dans un jardin, son contenu fait froid dans le dos

Une femme enchaînée et enfermée contre son gré

La suite après cette vidéo

La vidéo choquante d’une femme, prénommée Madame Yang, enchaînée contre son gré au mur d’une cabane a fait polémique en Chine. C’est un homme qui en a fait la macabre découverte, le 26 janvier 2022, dans un village de la province du Jiangsu. Stupéfait de voir ainsi une femme enfermée dans un bâtiment rempli d’ordures, il a filmé la séquence et l’a publié le lendemain sur l’application de vidéos Douyin, propriétaire de TikTok.

La suite après cette publicité

On peut y voir une femme provenant du nord du Ghana, enchaînée par le cou à un mur de béton, debout et luttant dans des conditions glaciales. Étourdie, elle tente de parler à son sauveteur. La vidéo est de suite devenue virale ! Un peu plus tard, une deuxième vidéo fait son apparition. Celle de son malfaiteur en train de passer à l’acte.

L’homme en question, Monsieur Dong,  n’est pas seul. À ses côtés, il y a un jeune garçon. Il déclare avoir eu avec cette femme plusieurs enfants, certains apparaissent d’ailleurs dans la vidéo. Il explique l’avoir recueilli au sein de sa famille car « les autres personnes la méprisaient » .

Madame Yang

Une enquête suit son cours

La suite après cette publicité

La victime souffrant de schizophrénie, le débat sur le traitement des personnes atteintes de maladie mentale a été relancé dans le pays permettant l’ouverture d’une enquête. Les autorités locales ont ainsi pu découvrir que la femme était une mendiante qui a épousé l’homme en 1998.

Après la naissance de leur deuxième enfant ensemble, les experts psychiatres ont examiné la femme et l’ont diagnostiqué schizophrène. Sur le site de microblogage Weibo, des discussions sont apparues sur le sujet. Visionnées plus de 76 millions de fois et accumulant plus de 25 000 commentaires depuis lundi, les enquêteurs n’ont pas tenté de supprimer l’histoire, mais une censure a tout de même été installée.

Ils enquêtent également sur l’homme, qui ne semble pour l’instant, pas faire l’objet d’accusations criminelles. De nombreux internautes se sont indignés, accusant cet homme de trafic d’êtres humains. Le gouvernement du comté de Feng a déclaré qu’il n’y avait aucune preuve à l’appui de ces allégations.

La suite après cette publicité

La santé mentale et le consentement sexuel sont des sujets peu abordés en Chine, on comprend aujourd’hui pourquoi…

>>> À lire aussi : Violée, passée à tabac, brûlée vive enceinte : Shaïna a vécu l’enfer avant d’être tuée à 15 ans

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.