Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Elisabeth Borne : la mauvaise nouvelle qui vient de tomber pour la Première ministre

Publié par Elodie GD le 16 Mai 2023 à 9:07
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Arrivée au poste de Première ministre en mai 2022, Elisabeth Borne a fêté ses un an à la tête du gouvernement. Et le bilan est on ne peut plus clair : les Français ne sont pas satisfaits de son mandat. C’est en tout cas ce que révèle un récent sondage réalisé par Odoxa-Blackbone pour Le Figaro.

La suite après cette publicité

>> A lire aussi : J’aurais préféré » : Elisabeth Borne se livre sur ses nombreux regrets depuis qu’elle est Première ministre

Elisabeth Borne déçoit les Français

La suite après cette vidéo

À la tête du gouvernement depuis mai 2022, Elisabeth Borne apparait bien décidée à rester à son poste. Pourtant, les Français ne semblent pas de cet avis. En effet, à travers le sondage réalisé par Odoxa-Balckbone, on ressent le mécontentement des Français vis-à-vis des décisions prises par la Première ministre.

La suite après cette publicité

Ainsi, on apprend que 62% des Français souhaitent qu’Emmanuel Macron nomme un nouveau chef de gouvernement.

Le récent recours au 49.3 pour faire adopter la réforme des retraites y est pour beaucoup.

Elisabeth Borne
La suite après cette publicité

>> A lire aussi : Elisabeth Borne homos*xuelle ? La Première ministre réplique

La Première ministre pas assez proche de leurs préoccupations

Autre donnée : 69% des Français estiment que le bilan d’Elisabeth Borne n’est « pas satisfaisant ». Et ce, contre 5% qui le jugent « très satisfaisant » . Et les sympathisants La France Insoumise et Rassemblement National ne font que confirmer la tendance. Respectivement à 84% et 75%, ils réclament la démission de la sexagénaire.

La suite après cette publicité

Toujours selon le sondage, seuls 22% des Français jugent la cheffe du gouvernement « proche de leurs préoccupations » . Un chiffre qui en dit long…

Pourtant, la Première ministre avait fait du « compromis » et d’une « nouvelle méthode » des priorités dans son discours de politique générale.

>> A lire aussi : Elisabeth Borne : ce surnom très révélateur que lui donneraient ses collaborateurs

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.