Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Politique

Emmanuel Macron prend une décision radicale

Publié par Gabrielle Nourry le 14 Mar 2023 à 11:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Alors que la mobilisation contre la réforme des retraites continue ce lundi 13 et mardi 14 mars, cette semaine s’annonce décisive pour le projet de loi du gouvernement. À deux jours du vote final, Emmanuel Macron mobilise ses troupes et appelle à la responsabilité des oppositions.

À lire aussi : Tensions à l’Elysée entre deux ministres : Emmanuel Macron « estomaqué »

Emmanuel Macron met la pression sur les oppositions

Alors que les Français continuent de se mobiliser contre la réforme des retraites, à l’image des éboueurs en grève à Paris, Emmanuel Macron tente le tout pour le tout. Ce lundi 13 mars, le président de la République en a appelé à la responsabilité des oppositions.

Emmanuel Macron était présent au début de la réunion hebdomadaire de coordination des cadres du camp présidentiel. « Cette réforme est une nécessité absolue pour le financement de nos retraites et la solidité du pays » a-t-il insisté, d’après plusieurs participants.

« On doit porter ce discours et faire appel à la responsabilité des oppositions qui pourraient voter la réforme » a ajouté Emmanuel Macron, dont les surprenantes ambitions pour 2027 ont été dévoilées.

emmanuel macron

À lire aussi : Emmanuel Macron : sa nouvelle vidéo ne plaît pas du tout

Vers une utilisation du 49.3 pour la réforme des retraites ?

D’après BFMTV, qui a contacté l’ensemble des députés des groupes Renaissance, Modem, Horizons, LR, Liot, le gouvernement n’aurait pas la majorité. En effet, seuls 196 d’entre eux sont sûrs de voter en faveur du projet ce jeudi 16 mars. L’exécutif doit obtenir 287 votes pour faire passer la réformer.

En cas d’échec, le gouvernement aura-t-il de nouveau recours au 49.3 ? « Aujourd’hui, on ne voit pas pourquoi il faudrait (l’) utiliser » a indiqué Gabriel Attal. « Si chacun est cohérent avec les engagements, les déclarations qu’il a faites devant les Français (…) il y a une majorité pour voter le texte » assure-t-il.

Elisabeth Borne, qui a eu recours à plusieurs reprises au 49.3, écarte, elle aussi, son utilisation à ce stade. Le gouvernement a deux jours pour trouver les voix qu’il lui manque afin de ne pas utiliser l’article 49.3 pour ne pas attiser les tensions.

À lire aussi : Linky : Des compteurs coupés en opposition à la réforme des retraites

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER