Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

« Les génies du putaclic, les donneurs de leçons » : Cyril Hanouna contre-attaque dans l’affaire de la Brav-M

Publié par Fanny Jacob le 04 Avr 2023 à 17:42
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Il y a quelques jours, Cyril Hanouna a reçu sur le plateau de Touche pas à mon poste plusieurs hommes cagoulés, des prétendus agents de la BRAV-M. Le but était de laisser la parole à ces agents de police de la brigade motorisée, actuellement visée dans des affaires de violence policière. Lors des dernières manifestations, certains agents de la brigade à moto auraient violenté des manifestants.

Dans ce cadre, beaucoup de politiques appellent à la dissolution de la brigade. Sauf que depuis le passage de la BRAV-M dans TPMP, la presse s’est emparée du sujet. Beaucoup de médias ont notamment évoqué les doutes du préfet de police de Paris quant à l’identité des personnes venues dans TPMP. Face à un déferlement dans les médias, Cyril Hanouna a réagi.

La suite après cette publicité
hanouna brav m presse (3)

À lire aussi : Après la BRAV-M, Gérald Darmanin propose au préfet de police de venir dans TPMP

Des faux agents de la BRAV-M invités dans TPMP ?

Peu de temps après que Cyril Hanouna ait invité des agents de la BRAV-M dans TPMP, de nombreux médias ont publié des articles sur le sujet. Pour cause, la brigade motorisée est actuellement visée dans plusieurs enquêtes pour violence policière. En plus de cela, le préfet de police de Paris, Laurent Nunez, s’est exprimé suite à cette interview télévisée.

La suite après cette vidéo
La suite après cette publicité

Et ce dernier a émis des réserves quant à la véritable identité des prétendus agents de la BRAV-M dans TPMP. Il a notamment déclaré qu’il n’était pas certain que les personnes sur le plateau soient de la brigade. Alors forcément, face à cette déclaration, les médias l’ont relayé.

Par ailleurs, certains médias ont indiqué qu’un des agents présents sur le plateau de TPMP était visé par une procédure de « désarmement » . Il serait aussi « fiché S ». Cela a de quoi décrédibiliser Cyril Hanouna et toute l’émission C8. Le préfet de police de Paris s’en est d’ailleurs pris violemment à Cyril Hanouna en apprenant cette information.

hanouna brav m presse (3)

À lire aussi : Cyril Hanouna accusé par le patron de TF1 de « faire du mal à l’info », il répond violemment

La suite après cette publicité

Cyril Hanouna s’en prend aux journalistes qui écrivent sur lui

Suite à ce déferlement sur les réseaux et dans les médias, Cyril Hanouna a décidé de faire le point dans TPMP. Sur son plateau, ce 3 avril 2023, il a de nouveau confirmé que les agents reçus dans TPMP étaient de vrais policiers.

Il a aussi expliqué que leurs cartes de police ont été vérifiées. Il en a aussi profité pour régler ses comptes avec les médias, s’en prenant aux journalistes.

La suite après cette publicité

« On a découvert des génies du Putaclic : Libération par exemple, qui parle ‘de faux agents de la Brav M liés à l’extrême droite’ , comme si avant d’inviter des gens en plateau, on allait leur demander pour qui ils votent. Nous on voulait simplement des gens de terrain qui peuvent nous parler de ce qu’ils ont vécu. Il y a aussi les donneurs de leçons comme Télérama qui parle de ‘faux agents de la Brav M’ . Il n’y a jamais eu de faux agents sur le plateau. On trouve 20 Minutes aussi ! Je ne savais pas même pas que ça existait encore 20 Minutes. Eux, ils parlent carrément de scandale » , a déclaré Cyril Hanouna en lisant des extraits d’articles.

À lire aussi : Une pétition pour dissoudre la BRAV-M dépasse un nombre record de signatures !