Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Procès de Monique Olivier : cette drôle de technique pour la faire parler

Publié par Elodie GD le 01 Déc 2023 à 17:20
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Monique Olivier comparaît actuellement devant les assises des Hauts-de-Seine. Un procès significatif pour les familles des victimes, qui pour certaines, sont toujours dans l’attente de réponses. C’est le cas par exemple du père d’Estelle Mouzin qui ignore encore tout de ce qui est arrivé à sa fille.

Publicité

Dans son livre Dans le cerveau du tueur, Michèle Fines a dévoilé l’astuce surprenante de la juge pour inciter l’accusée à parler.

À lire aussi : « Je regrette » : Monique Olivier sort du silence lors de son procès

Elles réussissent à faire parler Monique Olivier

Publicité

Monique Olivier a reconnu les faits. Un vrai soulagement pour les familles des victimes qui avaient à cœur de voir l’ex-femme de « l’Ogre des Ardennes » reconnaître son implication dans les meurtres. Maintenant, il faut que l’accusée se livre. Un exercice compliqué au cours duquel les magistrats ont dû redoubler d’ingéniosité.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Il y a quelque temps, la veuve s’est livré à l’une de ses codétenues. Elle lui a notamment avoué qu’elle avait menti sur son alibi dans l’affaire Estelle Mouzin. Une confidence cruciale qui a entraîné un nouvel interrogatoire de l’accusée.

Cette dernière rechignant à parler, la juge et sa greffière ont une idée. Dans son livre Dans le cerveau du tueur, Michèles Fines raconte que les deux femmes ont eu vent de l’amour de Monique Olivier pour les chiens. Un élément dont elles se sont servies lors de son interrogatoire, faisant tout pour la mettre dans de bonnes dispositions.

Publicité
Monique Olivier : cette astuce insolite utilisée pour la faire parler

À lire aussi : Monique Olivier méconnaissable : des clichés inédits dévoilés

« Elles sont allées chercher un chien »

Publicité

« Elles se sont rendu compte que Monique Olivier adorait les chiens donc elles sont allées chercher un chien. Pendant son interrogatoire, il y avait l’animal et Monique Olivier a pu le prendre sur ses genoux » , explique-t-elle.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Une astuce payante, puisque cette dernière a consenti à faire quelques révélations. Elle a notamment évoqué les tristes paroles d’Estelle Mouzin lors de sa séquestration.

De son côté, le père de la fillette a déposé une nouvelle plainte contre l’État, pour « faute lourde » . Pour lui, les agents de police ne se sont pas montrés assez minutieux lors de l’enquête. Il dénonce le manque d’attention porté à l’affaire malgré un portrait-robot réalisé après une tentative d’enlèvement ainsi que l’arrestation de Michel Fourniret pour des faits similaires.

Publicité

À lire aussi : Monique Olivier : Le témoignage sidérant de son premier mari

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.