État : comment un repas peut-il coûter 5 362 € par personne ?

René Dosière (député apparenté socialiste de l’Aisne) est spécialisé dans la surveillance du train de vie de l’État.Dans son livre L’argent de l’État, qu’il vient de publier il épingle notamment le sommet de lancement de l’Union pour la Méditerranée, qui s’est tenu à Paris le 13 juillet 2008 pour un coût des plus indécent. « Cette conférence internationale d’une durée de trois heures restera dans l’histoire comme la plus chère : 58 000 € la minute« , note le député.

La climatisation a coûté à elle toute seule plus de 650 000 €. La douche, elle n’a pas servi, et a été démontée après le sommet comme tous les autres équipements.

Le dîner est organisé au Petit Palais (situé en face du Grand Palais) où sont conviées 200 personnes. Le site est loué pour l’occasion à la ville de Paris.

Le coût du dîner au sens strict s’élève à 310 € par personne mais monte à 5 362 € si l’on prend en compte l’aménagement du palais:  l’ajout d’un jardin, et même à plus de 7 000 € si l’on ajoute le prix de location du site (340 000 €).

La responsabilité de signer la facture est revenue au comptable du ministère des Affaires étrangères. Horrifié par les montants, il aurait refusé de signer, de peur d’en être tenu pour responsable.

En savoir plus sur : - -

Publié par Elsa Lepic le 11 Fév 2012
0