Top 10 des erreurs que l’on fait tous en informatique

D’anciens hackers nous livrent les erreurs les plus fréquentes des internautes et qui causent leur perte. « Les gens sont trop confiant, le facteur humain est toujours le maillon faible de la chaîne. Les gens sont très facilement distraits et les hackers se servent de ça pour s’attaquer aux systèmes », déclare Tom Beale, qui a été un hacker pendant 10 ans sous le pseudo « ethical hacker ».

Voici donc les 10 erreurs à ne pas commettre :

– N’utilisez pas  le même nom d’utilisateur partout : « Souvent, les gens téléchargent des photos d’eux dans une bibliothèque en ligne par exemple, mais ils utilisent ce même nom d’utilisateur sur d’autres sites. Ils ne réalisent pas que les gens peuvent utiliser Google pour reconstituer leur cercle d’amis, et ensuite travailler sur un moyen d’y entrer »,explique Cal Leeming.

– Ne faites pas confiance au Wi-Fi public : « Quand vous allez sur un réseau public pour le Wi-Fi, vous n’avez aucun moyen de savoir s’il s’agit d’un véritable réseau géré par une entreprise digne de confiance, ou le réseau d’un gars d’à côté qui veut juste trouver un point d’accès dans votre système. Le problème est particulièrement grave sur les Smartphones, où vous ne pouvez vraiment pas savoir si vous êtes sur un faux réseau mis en place pour voler vos données. Si vous utilisez des réseaux publics d’entreprise, utilisez un ordinateur portable, parce que le navigateur vous avertira des tentatives d’intrusion, alors que votre Smartphone, non. »

– Faites attention à vos amis sur Facebook : « Facebook a été pratiquement contraint d’instaurer des paramètres de confidentialité, parce que certaines personnes donnent des informations ou indices utiles sur leurs mots de passe sans se rendre compte aux hackers, notamment les noms de leurs animaux de compagnie ou encore leur nom de famille, date d’anniversaire et autres », explique Cal.

– Ne faites pas confiance aux gens que vous ne connaissez pas : « Je dis toujours aux gens de ne pas parler aux internautes qu’ils ne connaissent pas, ou faire un ‘test hors ligne’, c’est-à-dire se mettre à la place des autres et se poser la question, que gagnerait une personne en parlant à une personne déconnectée? Exemple, si vous discutez avec quelqu’un en ligne, et que vous lui donnez des informations comme le numéro de votre carte bancaire, le feriez-vous dans un bar ? », déclare Tom. « Les gens perdent parfois toute notion de réalité quand ils sont devant un PC. »

– Dés que possible, utilisez plusieurs mots de passe: « Les gens n’y pensent pas.  C’est comme pour les mots de passe donnés par leur banque », explique Tom. « Un mot de passe ne garantit pas un protection totale, mais un deuxième mot de passe sécurise un peu plus vos données. »

– Ne réutilisez pas le mot de passe de votre adresse e-mail : « C’est un problème qui ne disparaîtra pas de sitôt », dit Cal. « Les gens ne réalisent pas à quel point ils prennent des risques en utilisation le même mot de passe de leur boite mail. Si vous réutilisez le mot de passe de votre boite mail, c’est comme si vous remettez les clés de votre maison à voleur. Les hackers s’en serviront pour avoir accès aux informations, et ainsi pirater votre compte bancaire et d’autres réseaux que vous utilisez. A vous de trouver des mots de passe à la fois simple, et mémorisable. »

– Ne vous laissez pas avoir par les appels au secours : « Jusqu’ici, les attaques plus efficaces sont des ‘appels à l’aide’ d’amis envoyés par courrier électronique à partir d’un ordinateur bidon. C’est incroyable le nombre de gens qui réagissent à cela », dit Tom. « Si vous connaissez quelqu’un qui voyage beaucoup, et que sa boite mail est piratée, l’histoire sera plus convaincante quand vous recevez un e-mail disant qu’il est bloqué à l’étranger, et qu’il a besoin d’argent. »

Utilisez un bon logiciel antivirus :  « Je ne vois aucune raison de se passer d’un antivirus », dit Tom. « Ils nous aide à faire face à un Cheval de Troie par exemple. Naviguez  sans, c’est comme conduire sans ceinture de sécurité. C’est la première couche de défense des PC et Mac. »

– Méfiez vous des vidéos drôles : « Le Système de Facebook ne filtre pas les liens malveillants, dangereux ou non. Souvent, une vidéo essaiera de vous conduire à télécharger un plug-in ou un autre logiciel malveillant. Et là, vous vous demanderez si c’est bien votre ami qui vous a envoyé ça. Faites attention aux personnes que vous connaissez à moitié, notamment sur  Facebook, et Twitter. »

– Réglez toute votre mise à jour sur automatique : « Les hackers seront attentifs aux détails pouvant ouvrir une porte dans votre système d’exploitation, mais aussi dans votre navigateur web, ou plug-ins tels que le Flash et Java. Il faudra s’assurer qu’ils sont tous à jour par moment », dit Tom. « Sinon, des failles seront créées dans votre système ».

propos recueillis par la version anglaise du site Yahoo/source: gentside

Publié par Elsa Lepic le 18 Sep 2012
 
0